Renégocier son prêt et en tirer meilleur parti – votre courtier vous répond

Publié le 02 Juillet 2019 par adminrachatcredit

Les taux des crédits sont historiquement bas. Beaucoup se demandent, vous y compris, s’il est encore possible de renégocier son prêt pour mieux en profiter. Votre courtier est en mesure de vous répondre.

Une réponse affirmative

Le moment est encore favorable à la renégociation de crédit, surtout le prêt immobilier. Les taux sont au plus bas, et ils continuent à descendre.

Les prêts recommandés pour la renégociation sont ceux dont le taux dépasse les 2,5 %, toutes durées confondues. Ceux qui ont contracté leur crédit tout récemment gagnent plus à renégocier, parce qu’ils coupent court au remboursement de la majorité des intérêts, et ceci, en toute légalité. Sachez en effet que c’est surtout aux premiers mois du crédit que le remboursement du maximum d’intérêt se déroule.

Les meilleures conditions pour renégocier son prêt

Outre la condition du taux supérieur à 2,5 %, la somme restante à rembourser doit dépasser les 100 000 €. Le meilleur moment pour renégocier son crédit se situe dans la première moitié de la durée du crédit. Vous tirerez mieux profit de votre renégociation de prêt si vous observez une différence de taux de 1 %. Ainsi, les frais que vous dépenserez dans votre démarche seront sûrement inférieurs à ce que vous épargnez en renégociant votre crédit.

On revient au taux seuil de 2,5 %. Si la date de votre contrat de crédit est récente, ou bien si vous avez emprunté un montant conséquent, il y a de fortes chances de se faire accepter la renégociation avec un écart de taux de 0,70 % seulement. Voici un exemple pour mieux vous éclaircir :

En janvier 2016, une personne a contracté un prêt au montant de 200 000 € sur une durée de 20 ans avec un taux d’intérêt de 2,45 %. À la cinquième année de son contrat de prêt, elle décide de renégocier. Elle en ressort avec un taux de 1,30 % sur 15 ans, et gagne ainsi 15 à 20 mille euros d’économie.

Conseils d’optimisation d’une renégociation de crédit

  • Le bas taux est déjà quelque chose. Ce n’est pas une raison de ne pas faire jouer la concurrence. Comparez, négociez et prenez la meilleure offre.
  • Préparez votre dossier à l’avance. Tenez prêts vos trois dernières fiches de paie si vous êtes salarié, ou vos trois derniers relevés de compte si vous êtes un travailleur indépendant. Accordez une attention particulière à votre décompte de remboursement de votre encours.
  • Tenez compte des frais divers.
  • Dans vos négociations, veillez à réduire la durée de remboursement. Tout au plus, gardez la même mensualité.