Regroupement de crédits : du choix de la banque aux formalités

Publié le 24 Septembre 2019 par adminrachatcredit

La baisse actuelle des taux d’intérêt, notamment pour le prêt immobilier, encourage le regroupement de crédits. Si, en tant qu’emprunteur désireux de regrouper vos crédits, vous ne voulez pas changer de banque, vous renégociez avec elle. Sinon, vous faites racheter votre crédit par un autre organisme financier.

Les conséquences attendues de la renégociation de crédit ou du rachat de prêt

Pour le client, le but est de bénéficier de conditions d’emprunt plus intéressantes. Il s’attend à un taux plus bas, à un montant plus faible pour les remboursements mensuels, et à une révision de l’échéance de remboursement de façon à aérer son budget.

Le changement de banque ou non a un impact positif – ou négatif – sur le regroupement de prêts. En voici une brève analyse:

Si vous ne changez pas de banque, c’est-à-dire que si vous renégociez votre crédit, alors, vos démarches administratives se trouveront allégées. Par ailleurs, vous n’aurez pas de dédommagement à payer comme il se doit en cas de rachat de crédit. Vous aurez toujours à vous acquitter de vos frais de dossier.

Si vous faites racheter votre prêt à un tout autre établissement financier, alors, vous faites jouer la concurrence. Cela incitera votre banque à faire tout son possible pour vous retenir. Elle pourra alors vous proposer des conditions plus alléchantes. Si ce n’est pas le cas, vous trouverez toujours des conditions plus avantageuses ailleurs. Le petit bémol est qu’il vous appartient de tout payer allant de l’assurance aux frais de dossier.

Comment s’y prendre ?

La comparaison des offres est incontournable. Vous devez tout d’abord comparer la renégociation de prêt et le rachat de crédit. Ensuite, vous devez comparer les offres en elles-mêmes avec leurs conditions. Bien sûr que vous allez négocier, mais il faut surtout tenir compte de certains facteurs dans votre choix d’une renégociation ou d’un rachat. L’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (ACPR) cite clairement ces facteurs :

  • La durée qui reste pour rembourser votre dû : elle doit être plus longue que la durée écoulée. Ainsi, vous serez sûr de tirer profit du regroupement de crédits.
  • Les fonds qui restent à rembourser doivent être assez conséquents
  • L’écart entre le taux initial du prêt et le nouveau taux doit être de 0,7 point au minimum quand vous négocierez votre regroupement de crédits. Un écart d’un point est aussi acceptable.
  • Il faut vraiment prévoir les frais, notamment l’assurance et les frais de dossier ainsi que les frais de notaire (pour un rachat de crédit immobilier).

Quelques détails à connaître

L’article L. 313-39 du Code de la Consommation stipule qu’une renégociation de crédit, lorsqu’elle est accordée, doit être officialisée par un avenant au contrat initial. Le contrat se trouve alors révisé. Le taux peut être fixe ou variable.

S’il s’agit d’un rachat de crédit, quand celui-ci est accordé, la rédaction du nouveau contrat revient à la nouvelle banque. C’est elle qui va par la suite débloquer les fonds.