Rachat et renégociation de crédits : quelle différence ?

Publié le 27 Novembre 2019 par adminrachatcredit

De plus en plus d’emprunteurs souhaitent revoir les termes de leur contrat de crédit en cours pour profiter d’un pourcentage plus attractif. En effet, le marché des prêts immobiliers est marqué par une baisse historique des  taux. Si vous désirez en bénéficier, deux options s’offrent à vous : la renégociation et le rachat de prêt. Laquelle vous correspond le mieux? Réponses.

Qu’entend-on par rachat de crédit et renégociation de prêt ?

Avant de vous décider pour l’une de ces pratiques, vous devez savoir que signifient ces termes et quelles sont leurs conséquences.

•             Les particularités d’un rachat de crédit

Dans le rachat, l’emprunteur doit souscrire un nouveau crédit pour rembourser le capital restant dû de l’emprunt immobilier initial. Il doit déposer la demande auprès d’un autre établissement bancaire que sa banque actuelle. Il doit justifier des encours immobiliers supérieurs à 60%.

Pour trouver la meilleure formule, il importe de rechercher tous les acteurs spécialisés dans l’opération de rachat et comparer leurs offres. Pour cela, l’emprunteur doit vérifier le type de taux, la durée du contrat, le montant de l’assurance ainsi que le TAEG.

•             La renégociation de crédit immobilier : définition

Renégocier un prêt immobilier, c’est demander à sa banque de réviser son taux d’intérêt. Pour cette opération, l’emprunteur doit estimer le montant du capital restant dû, demander une simulation de prêt et convaincre la banque par des preuves solides.

L’acceptation d’une renégociation dépend principalement du profil du demandeur. Elle entraine la modification de la durée du prêt, du taux d’intérêt applicable, de l’échéancier et des mensualités.

En quoi ces deux opérations se distinguent-elles ?

Elles se différencient sur deux points : les montants des frais applicables et les avantages accordés à l’emprunteur.

•             Renégociation et rachat de prêt : les frais de dossiers

Dans le cadre d’une renégociation, l’emprunteur est soumis à des frais de dossier qui s’élèvent à quelques centaines d’euros selon la banque. Des frais et des indemnités de remboursement anticipé s’appliquent également en cas de rupture du contrat. Le montant des indemnités est limité à 3% du capital restant dû ou à 6 mois d’intérêt.

Une opération de rachat est plus coûteuse. Les frais sont composés de frais de dossier et des frais de remboursement anticipé. Pour déterminer leur montant, il faut tenir compte des critères de gain sur le coût des intérêts restant dus et des assurances.

•             Les avantages d’un rachat et d’une renégociation de prêt

La renégociation a pour conséquence la diminution du taux d’intérêt et une révision de la durée de remboursement. Elle se distingue par l’absence de frais de dossier supplémentaires, car l’opération a lieu dans la même banque.

L’opération de rachat se traduit par une modification des termes du contrat de crédit. Il permet de regrouper divers crédits. Résultat, l’emprunteur ne paie qu’une seule mensualité et bénéficie d’un taux d’intérêt fixe voire même d’une rallonge du délai de remboursement.