Rachat de crédit : deux régimes à distinguer

Publié le 05 Mai 2020 par adminrachatcredit

Le rachat de crédit est une technique visant à restructurer sa dette. Il consiste globalement à regrouper ses prêts en cours afin d’en alléger le poids et réduire les mensualités. Un rachat de crédit peut regrouper tous types de crédit, crédit conso, crédit hypothécaire. Mais dans ce cas, quel régime s’appliquera au nouveau crédit ?

Mécanisme général du rachat de crédit

Le rachat de crédit consiste à demander à un établissement spécialisé de solder son prêt en cours afin d’en conclure un nouveau. Le rachat de crédit peut concerner un seul crédit comme il peut concerner plusieurs crédits. Dans ce dernier cas, l’appellation de regroupement de crédit est plus convenable. L’objectif principal d’un rachat ou regroupement de crédit est de profiter d’un taux plus clément qui permettra de faire des économies. Avec un différentiel de taux de 1 %, un emprunteur peut déjà réduire le coût de ses crédits de quelques milliers d’€.  En outre, le rachat permet surtout de réduire le poids de sa dette, tout en réduisant son taux d’endettement.

Rachat de crédit conso et rachat de crédit hypothécaire

Il n’y a pas de réelle difficulté lorsqu’un rachat de crédit englobe des crédits de même nature. Un rachat de crédit regroupant des crédits conso est un rachat de crédit conso. Celui regroupant des crédits hypothécaires est un rachat de crédit hypothécaire. La difficulté se révèle lorsqu’un rachat de crédit regroupe, et des crédits conso et des crédits hypothécaire. Pour définir le régime applicable, on tient compte du ratio hypothécaire.

  • Si les encours immobiliers dépassent 60 %, il s’agit d’un rachat de crédit hypothécaire.
  • Si les encours immobiliers n’atteignent pas 60 %, il s’agit d’un rachat de crédit à la consommation.

Conséquences de la distinction

Cette dénomination emporte des conséquences. Un rachat de crédit hypothécaire bénéficie du régime du crédit hypothécaire. Outre un taux plus faible, le rachat de crédit hypothécaire bénéficie également d’une durée plus importante, jusqu’à 25 ans. Cela permet notamment de mieux répartir les charges et supporter des mensualités plus faibles. A contrario, un rachat de crédit à la consommation applique un taux d’intérêt plus élevé et une durée plus courte. Néanmoins, avec un rachat de crédit à la consommation, la constitution d’une hypothèque ne s’avère pas nécessaire.

Conseils avant de souscrire un rachat de crédit

Un rachat de crédit ne se décide pas sur un coup de tête. Nous vous conseillons de bien y réfléchir. En effet, l’opération n’apporte des gains que sous certaines conditions cumulatives. Il faut notamment que le différentiel de taux dépasse 0,5 %. Ce différentiel permet de supporter les nouvelles charges générées par l’opération. Afin de déterminer l’opportunité d’un rachat de crédit, utilisez préalablement un simulateur de rachat de crédit. Cet outil, gratuit, apporte tous les éléments de réponse dont vous avez besoin pour faire le meilleur choix.