Rachat de crédit à l’étranger, possibilités et démarches à suivre

Publié le 11 Novembre 2017 par adminrachatcredit

La finance est le premier secteur touché par la mondialisation. Aujourd’hui, il est tout à fait possible de contracter un prêt avec une banque étrangère, ou de faire racheter votre prêt par une banque hors du territoire national. Mais ce n’est pas sans conditions et ni sans conséquences. Qui peuvent demander un rachat à l’étranger et comment procéder ? Mais surtout, comment éviter les pièges ?

Les prêts concernés par un rachat à l’étranger

Au sein de la communauté européenne, il est tout à fait possible de solliciter les services d’une banque étrangère pour racheter vos engagements en vertu de la libre circulation des capitaux. Les premiers concernés sont les prêts hypothécaires qui proposent de fortes garanties. Les banques étrangères s’attardent peu sur les prêts à la consommation à cause d’un manque de garanties. Néanmoins, le rachat reste en théorie possible. Les personnes fichées peuvent même espérer un rachat à l’étranger pour contourner l’interdit bancaire. Le risque sera tout de même un surendettement incontrôlable pour la personne fichée. Et elle ne pourra plus bénéficier de la protection qu’offre la loi de son pays.

Les conséquences d’un rachat à l’étranger

Le changement de devises entraine de nombreuses conséquences lors d’un rachat de crédit hors du territoire de l’Union européenne. Le change peut jouer en votre défaveur même si les conditions du nouveau contrat de crédit sont plutôt favorables. Les charges peuvent également être importantes, surtout qu’elles vous sont imputées. Le cadre règlementaire qui englobe votre crédit sera entièrement différent, le mode de calcul des intérêts, la révision de ceux-ci. Il est important de se faire assister par un professionnel pour réaliser le devis de votre rachat de crédit à l’étranger.

Les pièges du rachat de crédit à l’étranger

Il vous sera difficile de faire une projection si vous ne maitrisez pas les lois du pays de destination. Le cout de l’opération peut être très important avec des engagements encore plus lourds pour vous. Il ne faut pas se fier aux sites internet qui proposent la facilité du processus. Le mieux est d’approcher directement la banque destinataire pour obtenir toutes les informations et négocier les conditions sans passer par des intermédiaires.